Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est probablement la comète la plus célèbre aujourd'hui, après la comète de Halley. 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, "Tchouri" pour les intimes, a été au centre d'un feuilleton scientifique de plus de deux ans, et la sonde européenne Rosetta, qui l'a scrutée pendant tout ce temps, a accumulé une masse de données impressionnante à son sujet. Grâce à ces informations, on en sait beaucoup plus sur Tchouri, et on en saura encore bien davantage dans les années qui viennent.

Rosetta finit en apothéose après nous avoir tant fait rêver

Deux astronomes de la Western University (Canada), Mattia Galiazzo et Paul Wiegert, se sont tournés vers les modélisations informatiques et l'analyse statistique pour étudier la trajectoire de Tchouri et tenter de déterminer son parcours à travers les âges, jusqu'à son lieu de naissance. Ils ont communiqué leurs résultats hier soir, lors du grand rendez-vous des planétologues américains et européens qui se tient à Pasadena, en Californie.


Pour comprendre leurs investigations, il faut savoir que toutes les comètes n'ont pas le même type de trajectoire, ni la même origine. Tchouri est une comète qui circule principalement à l'intérieur du système solaire, effectuant une orbite en six ans et demi. Ce type de comète, à "courte période", comprend d'autres exemplaires moins rapides, comme la comète de Halley qui, elle, ne repasse au même endroit que tous les 76 ans. Globalement, les astronomes considèrent que celles dont la période (le temps mis pour faire un tour sur son orbite) est de moins de 200 ans sont à courte période.

D'autres comètes ont des orbites qui les emmènent beaucoup plus loin, et ne repassent pas près du Soleil avant quelques siècles, voire quelques millénaires. C'est le cas par exemple de la comète Hale-Bopp, observée en 1996-97, et qui ne devrait pas revenir avant plus de 2.300 ans.

Les comètes proviennent des "restes" du grand disque de poussières dans lequel le système solaire est né. Mais les restes en question ne sont pas tous situés au même endroit. Deux grandes concentrations sont connues aujourd'hui :

Le nuage d'Oort

La ceinture de Kuiper

 

Source Jean-Paul FritzPublié 

Tag(s) : #Découvertes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :